Voilà ce que nos enfants-testeurs ont testé de pire et surtout de meilleur
en famille, en ludothèque, en bibliothèque, en crèche, voire à l'école !
Nos tests ont lieu pendant au moins un mois avec 10 enfants minimum.
4 étoiles : Approuvé à l'unanimité
3 étoiles : Approuvé par la plupart des enfants
2 étoiles : Pas mal !
1 étoile : Bof !

jeudi 16 août 2018

A ne pas rater, ce soir : une soirée 100% Michel Ocelot avec les Contes de la nuit et Azur et Asmar, sur Gulli. Dès 4 ans.

En ce jeudi 16 août, Gulli nous propose une belle soirée 100% Michel Ocelot avec les Contes de la nuit et Azur et Asmar. Enrichissez l'imaginaire de vos enfants avec ces deux chefs-d'oeuvre de l'animation.  

Dès 4 ans :
20.55 LES CONTES DE LA NUIT de Michel Ocelot.
¶¶¶
"On voit bien que c'est les dessins de Michel Ocelot. Les garçons, ils font parfois penser à Azur ou à Asmar."
Eléa, 10 ans.
"J'aime bien, les images. On dirait des ombres chinoises. Ca change des autres dessins animés."
Maël, 7 ans.
 Michel Ocelot nous revient avec des contes à la "Princes et princesses" ( Princes et Princesses de Michel Ocelot. Dès 4 ans.  ). On adore !
 Les contes proposés sont variés, tant dans leurs thématiques que dans les lieux où ils se déroulent.
 Les fonds sont plus riches, plus colorés, que dans Princes et princesses : une réussite !
 Les contes de Michel Ocelot sont toujours une bonne occasion d'observer les diverses coiffures, les oeuvres d'art développées dans cette partie du monde ou à certains moments de l'Histoire.

Dès 4 ans :
22.30 AZUR ET ASMAR de Michel Ocelot.
¶¶¶
"On dirait que moi je serais Azur et que tu serais Asmar, d'accord ?"
Manon, 7 ans à Eliott, 4 ans.
 Azur et Asmar, de conditions sociales très différentes, sont élevées comme des frères par la mère d'Asmar, nourrice. Le père d'Azur décide de les séparer afin d'éduquer Azur à sa condition de jeune homme bien né.
 Un magnifique conte sur la tolérance avec des fées, des héros, une princesse, de la magie.
 Ce dessin animé permet une véritable approche de la culture du Maghreb : langue arabe, cuisine, architecture, musique, etc.
 Le dessin animé est 50% en français, 50% en arabe, mais suffisamment bien conçu pour que nous comprenions tout.
 Les seconds rôles sont souvent très originaux et très drôles : la princesse, Crapoud (brillamment doublé par Patrick Timsit !).
 Les couleurs, surtout en deuxième partie, sont chatoyantes.
 Un vrai plaisir pour petits et grands !
 L'animation est peu réussie lorsque le dessin animé se situe, au début, dans la maison de la nourrice.
 Les transitions entre les diverses scènes sont parfois arides.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire