Voilà ce que nos enfants-testeurs ont testé de pire et surtout de meilleur
en famille, en ludothèque, en bibliothèque, en crèche, voire à l'école !
Nos tests ont lieu pendant au moins un mois avec 10 enfants minimum.
4 étoiles : Approuvé à l'unanimité
3 étoiles : Approuvé par la plupart des enfants
2 étoiles : Pas mal !
1 étoile : Bof !

lundi 25 janvier 2016

Au cinéma, on a testé et adoré : Le garçon et la bête de Mamoru Hosoda. Dès 9/10 ans.





"Ouah ! La baleine !"
Tony, 12 ans.


 Un garçonnet de 9 ans, errant seul dans la ville, découvre le chemin qui mène à Jutengaï, le monde des bêtes. Il y deviendra le "disciple" de la bête Kumatetsu aux méthodes particulièrement inexpérimentées et inhabituelles. Son objectif ? Devenir un aussi bon sabreur que son maître sous le nom de Kyuta..

 Les images de ce film sont magnifiques : lorsque Kyuta court entre les étals des marchands, lorsque la baleine plonge dans les rues de la ville, etc.

 Beaucoup d'humour notamment dans la relation maître / disciple qui reste plutôt cocasse.

 Un film d'animation trépidant, plein de rebondissements : il tient en haleine le spectateur.

 Un film qui ne se limite pas à des combattants qui combattent malgré ce que peut laisser penser la bande-annonce :
- y est abordée la notion de sagesse.
- y est valorisée la soif de savoir, l'étude et la concentration.
- y est évoquée finalement la question de l'adolescence : Qu'est-ce grandir ? Qu'est-ce que devenir un adulte ? Comment effectuer ses choix de vie ?

 Franchement, nous avons passé un très bon moment !  

 Du même réalisateur, nous avions déjà apprécié Ame et Yuki, les enfants-loups : http://kidissimo.blogspot.fr/2015/05/un-film-danimation-japonais-enchanteur.html

 Pourquoi ne conseiller ce film qu'à partir de 9/10 ans ? Le nombre de gros mots y est plutôt bien présent et de manière récurrente : "Fais ch...", "M....", etc. Cela est directement lié au caractère de la bête et d'un de ses amis, peu fréquentables, mais les enfants les remarquent bien et certains enfants nous en ont parlé à la fin de la séance : "Y'avait des gros mots, quand même !". 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire